ambulateur-leger-a-pliage-lateral-a-assise-basse-hemi-height-airgo-excursion (1)

J’aime bien aller au centre commercial, le samedi ou le dimanche. J’appelle le transport adapté, on me fixe une heure de départ et une heure de retour. VRRRRRRooooom direct de chez moi, pour quelques heures de flânage ou de magasinage . Oui! je sais les français disent du shopping. Mais ils sont intelligents ils connaissent encore quelques mots de vieux français.

Ces sorties seraient du bonheur total s’il n’y avait pas les attentes. Comme aujourd’hui. J’avais demandé mon retour pour quatorze heures. Bien avant l’heure dite j’étais au rendez-vous. À attendre...À regarder les gens entrer et sortir du centre commercial. Ils se passent des scénarios dans ma tête durant ce temps. 14H… 14h15… 14h 30… 14h45...Ha enfin le voilà.

Madame Blandine … oui c’est moi. Heureusement qu’il n’y avait pas 36 Blandine à attendre! Voilà c’est la nouvelle mode , d’appeler les gens par leur prénom.

Certaines gens ne savent pas lire le nom de famille ou comment le prononcer. J’entends un peu de tout comme madame Mil , Miel ,Mai, Mail, Mei, Holà je ne suis pas chinoise … je suis juste la moitié de Meilleure. Et une bonne moitié ,la Meilleure (hihi)…. C’est ainsi chaque fois que je dois donner mes nom et prénom, avec ce dernier exemple de moitié de meilleure,j’arrive à leur faire prononcer mon patronyme .

La semaine dernière assise sur mon déambulateur, je fixais, je ne sais quoi!,les gens qui arrivaient, les mères de famille chargées d’enfants accrochés de chaque coté des voiturettes, des ados, des adultes de la jeune génération tellement pressés de pousser les portes à battants, beaucoup d’hommes seuls et bien sur les voitures des gens en pertes d’autonomie comme moi .

Il y en a des très jolies maintenant qui remplacent celles à grosses roues d’autrefois . Je regarde les modèles car j’ai un modèle encore bon mais de facture ancienne. Je me prépare à la changer.

Tandis que j’étais dans mes rêves à tourner mon film, une personne se penche vers moi et dit : Ho les beaux yeux bleus! Je me tourne vers lui en marmonnant quelque chose comme : je les ai depuis que je suis au monde. Il redresse son grand torse, me donne une tape sur l’épaule et part en riant . C’était un homme sûrement dans les 70 ans.

Bah! me suis-je dit, il est galant mais ce n’est pas mon genre et je retourne à mon film.

Je vois des adultes pousser ou tirer les portes sans regarder derrière eux , sans penser aux tout petits, ni aux personnes à mobilité réduite. J’en ai vu faire attention à leurs chiens.

Mon taxi arrive, je sors de ma rêverie.

C’était mon dimanche en attendant mon taxi adapté.

deambCette dernière photo est ma voiture  de luxe et la première photo est mon prochain choix, elle se plie d'un seul doigt. Le modèle est rouge mais je veux une blanche . 

Blandine Meil