Ces cinq années d’écriture   ont remplies mes heures de solitude.

Jour après jour les messages ont afflué dans  mon courriel.

Contre la vieillesse, je ne peux  rien, que vivre jour après jour en mettant un pied devant l'autre. En découvrant le chemin du lendemain et en ouvrant grand les yeux sur ce qu'il m’a apporté comme dans le chemin de Compostelle.

Contre la vieillesse  qui m’attrappe, le meilleur moyen est de m’en moquer et de ne pas y penser. Mes blogueuses et blogueurs sont tous et toutes plus jeunes que moi.  Comme la distance sur le net ne se voit pas, l’âge non plus .

 

Merci de vos bons mots  qui ont nourri mes jours et parfois mes nuits.

Il faut voir,  quel est ce hasard de la vie qui essaie de provoquer de telles  rencontres ? Du blog? de quelques souvenirs abordés, du plaisir de partager des mots? Du rêve ? et de la réalité...

Un bel espoir de rencontre qui un jour arrivera... c'est mon souhait de ce cinquième anniversaire.

 

Les compliments que je reçois nourrissent mes futurs articles. Lorsque  vous me commenter un texte écrit depuis cinq ans, je retourne le lire en entier et je m’en réjouis de l’avoir écrit et je le trouve plus beau que lorsqu’il est sorti de sous mes doigts noueux.

Pour mes poèmes je me nourris souvent des écrits  de mes poètes préférés : Gilles Vigneault, Félix Leclerc et autres…. Je pars d’une ligne , d’une première phrase et ensuite j’y ajoute mes bouts de vie.

 

L'humour est une forme de délinquance, ai-je lu. Dans ce pays il faut être un peu délinquant pour braver les intempéries. Si je fais sourire les gens c'est bon pour la santé mentale, la mienne et  la vôtre, vous qui me lisez.

 

Aujourd'hui c'est la vitesse de vivre et de consommer qui est angoissant. A chaque génération ses tourments.Un peu de jugeote et beaucoup d'humour, c'est ce qui a été mon moteur.

 

 

Cette semaine j'ai effleuré dans ma tête les moments durs. Il y en a eu . Et qui ou quoi m'a

donné la force de surnager et de ne pas me laisser aller? L'humour et l'amour pour ma famille bien sure  mais aussi le soutien de ma famille de blogueurs et blogueuses … Vous fûtes mes moteurs. Allez! hop! le couvercle sur la marmite des mauvais moments.

Entre les maux de mon vieil âge,et les mots de mes correspondants   je me suis nourries de tous ces billets reçus. De jeunes ou de moins jeunes , vous m’avez tous appris quelques leçons de vie. Je peux dire que je me suis enrichie d’ amis pour la vie. !

Merci à vous tous  abonnés fidèles, visiteurs de passages . Merci pour vos aller et retour.

Mille Mercis pour ces cinq années de bonheur!

 

statistiques

Blandine Meil